C'est à peu près 120 piasses la tonne. Grosso modo c'est 80 si tu remplis ton pick-up. Ça, c'est pour la scrap scrap. Pour une scrap qui a de l'allure, c'est plus ou moins 4 piasses la livre. Cop, aluminium. Vous pouvez ben courir les poteaux. Moi, la scrap scrap, ça me plaît.

15.2.09

NÉVASSE ET PLEXIGLASS


Dans la station de métro Montmorency ils ont démanché les portes tournantes. Y reste que des chancels en plexiglass, des cloisons semi-circulaires. Éviscérées. Go with the flow que c’est écrit en grosses lettres floues. Pis on parle de gros flow, là. Faut que ça rentre et que ça opère. Pas le temps pour du goutte à goutte humanoïde pendant les heures de pointe : le métro avale le monde comme un gus gourmand qui desserre sa mâchoire dépressive en dessour d’un vinier Caballero de Tchillé. Trois quatre Gravol pour limiter les dégâts, deux trois Advil pour contrer le mal de bloc à venir (car il viendra) et quelques litrons de névasse passke kesse tu veux on s’hydrate comme on peut. L’été, c’est la sueur des corps qui transpirent à grosses perles adipeuses, les bouteilles Nalgene remplies de Saint-Laurent chlorée, les murs qui écument, la crasse, la corne, les couloirs calleux et les cors au pied, comme une crèche immense isolée à la mousse de polyuréthane pulvérisée. Du pus caillé. C’est quoi ce bruit-là, l’eau d’un crique? Et on se demande d’où elle vient et où elle va, sans penser une seconde que les trains régurgitent leur bile souterraine d’éternel lendemain de veille. Ils rêvent de quais et d’écho comme il s’en fait partout ailleurs, de lumière jaune et de nuits noires. D’aération sans grilles ni compresseurs.

Sur la guérite du gars qui m’a arnaqué de trois piasses pour rentrer sur l’île, y’avait une note manuscrite scotchtapée bien en évidence. Ouaip, que je me suis dit, les wagons vont être pleins. Pleins de quoi? Ça, je pourrais pas vous dire.






* * * * *
P.S. Pour Héléna

20 commentaires:

É. a dit…

Lucien doit être fier.

Gaétan Bouchard a dit…

C'était probablement une note d'un fou à lier ou bien d'un gars pas fou de L'Allier.

Inukshuk a dit…

Prose bien torchée.

"Névasse", je croyais être le seul sur l'île à connaître ce mot (pour slotch). Même pas dans les dictionnaires usuels, que dans le Trésor de la langue française...

helenablue a dit…

Névasse ou gadoue ...
Par contre , il me faudrait une explication de texte pour la pancarte , stp !

s.gordon a dit…

Ah oui, d'accord. Kin. Clearer now? :D

s.gordon a dit…

En somme, ça soupirait chez L'Allier hier soir. J'sais pas si y'é fier à' matin.

helenablue a dit…

Capito ! Merci Sandra ...
:-)

s.gordon a dit…

Mais je t'en prie.

helenablue a dit…

Ca fait belle lurette qu'on a pas causé , comme vas-tu?

s.gordon a dit…

C'est une question piège, ça?

Bienveillante Héléna. Tu t'enquiers de si belle façon de mon humeur que je ne pourrais prétendre une seconde exécrer les dimanches. Et puis y'a ce magnifique soleil dewor. Et toi, sur dix, sur cent, ça roule comme tu l'entends?

helenablue a dit…

A dix contre un , on va dire que ça va , bonnant mallant ... Et puis , je suis d'une nature coriace , je veux dire , l'humour m'aide pas mal , alors !

Magnifique soleil dehors , ici , ça manque un peu de lumière , mais vous êtes là ...
:-)

Jamais de piège dans mes questions , j'en ai posé petite avec mon grand-pére pour attraper les rats musqués et depuis suis plutôt transparente ou alors " révérence" , un vieux reste de danse classique pendant plus de dix ans , mais j'étais plus tendue qu'un arc ...Me suis assouplie avec la danse de transe !!

:-)

Rien avoir avec Dion , ou L'allier qui chez nous est une riviére , autant dire un pipi d'eau chez vous !

A Lille , on a aussi un métro mais pas de Céline à l'horizon ...

helenablue a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=VSRUmmBf8n0

tu connais Florence Foresti ?

Venise a dit…

J'adore ton texte ! Bravo.

Bien pensé la carte à helenablue, et à moi, puisque j'en avais pas vu depuis Henri-Bourassa. C'est la confirmation de ce que j'ai appris aujourd'hui même, à savoir que ça fait deux ans que l'on peut aller à Laval en métro. Je pensais, genre, que ça faisait 2 mois.

J'en suis pas encore à croire que Névasse est une station de métro, mais pas loin ... Si un jour c'est Plexiglass, alors promis, on m'enferme. Ou je m'enferme, ou je me la ferme !

s.gordon a dit…

Après Spatule, Névasse ferait un très joli prénom féminin.

La révérence en ballet classique, wow. Héléna, faudra que tu me montres ça. Chez moi, ce fut un duo ringuette/Jeannette. Y'a bien un truc que je pourrais te montrer en échange. Uhm. Relever le menton avant de tomber sur une patinoire? Chanter des chansons débiles dans le bois?

Venise, ton prochain trip estéemien devra inclure une virée à Laval. Et si t'as la flemme, les chocottes, ou que ça te tente carrément pas, tu peux freiner l'élan et venir me dire bonjour.

helenablue a dit…

Ok , bon deal , échange révérence à la française contre chansons dans les bois , ça me va :-)

Moi aussi , j'a aimé ta prose , et les odeurs arrivent même jusqu'ici !

A bientôt !
Cheers
Blue

s.gordon a dit…

Merci. Merci à vous autres qui vous posez ici de temps en temps. C'est toujours un plaisir de lire vos mots.

Venise a dit…

Vive les invitations virtuelles à la bonne franquette !

La bonne franquette, "Expressio" en as-tu parler de celle-là ?

s.gordon a dit…

On n'en fera pas. De chichi.

Mistral a dit…

On n'en fera plus. He had some kinda style, Chi Chi. Rodriguez, that is. Quand les golfeurs wasp ont commencé à bougonner parce qu'il posait son chapeau sur le trou après chaque Eagle ou birdie, il a inventé une danse de corrida, le trou étant le taureau, lui le matador et son putter l'épée du coup de grâce. Ben avant les sparages des gros joueurs de football après un touchdown. La tête qu'ils devaient faire, les wasps...

s.gordon a dit…

… Oui. Surtout depuis qu’il a fait la page centrale du Golf Digest avec son Mashie-Chi Iron.

Ça doit être la finastéride qui fait ça. Ou ben l'abus de téquila. Cherche.