C'est à peu près 120 piasses la tonne. Grosso modo c'est 80 si tu remplis ton pick-up. Ça, c'est pour la scrap scrap. Pour une scrap qui a de l'allure, c'est plus ou moins 4 piasses la livre. Cop, aluminium. Vous pouvez ben courir les poteaux. Moi, la scrap scrap, ça me plaît.

13.9.08

TAG BUREAU


Le papier de toilette y est. Le Papermate flexigrip aussi. Mais la bouteille de Jack, je l'ai laissée sur la pannetray de la cuisine. J'aurais eu l'air d'une bois-sans-soif de vendredi souère, comateuse su'l divan, la bouche ouverte. Une Ibuprofène woman (c'est moi qui fait rouler la compagnie, j'en mange cinq par jour pour m'éviter des migraines ophtalmiques) un lendemain de veille, et qui a rêvé à de l'eau potable toute la nuit durant.

La tite photo carrée qui se cache derrière l'écran, sur le tableau de liège, c'est moi à la maternelle. Ma première carte d'identité. On devait l'accrocher à côté de l'activité convoitée. Gouache, bricolage, tag. Dans ce temps-là, je ne pensais pas à ma prescription de Champix qui dort à la pharmacie, ni à mon acolyte Jack qui vit sur du temps emprunté. Je me contentais de ne pas avoir de factures à mon nom, pis je courrais de toué bords avec ma tite carte plastifiée.


C'est plus fin que la tag barbecue, et moins pire que la tag noire (quelqu'un se souvient de ça, la tag noire?). M'dame Mcdoodle m'a fait signe alors v'là mon bureau - que je partage avec l'exiguïté du salon d'un appartement gros comme ma yeule qui a été bâti en dix neuf cent tranquille à Montréal. M'en va sacrer mon camp de c'te ville-là, moi, mais ça, c'est une autre histoire. Dans quelques années - je m'en donne deux ou trois, je posterai peut-être une photo de mon nouveau bureau. Il sera à même une galerie de deux par quatre défraîchis, le chien endormi sur la troisième marche, de la mauvaise herbe un peu partout et le premier voisin à 20 kilomètres au sud. Pis si il faut que je porte une veste orange fluo dans le temps de la chasse quand je me promène sur mon terrain, vas le faire.

5 commentaires:

McDoodle a dit…

Mon message voulait dire : j'viens te voir et j'te lis pis j'aime ça. Voilà que tu embarques dans le jeu. J'suis tellement du genre "je ne m'attends à rien" que me voilà ravie, sourire aux oreilles.

Et pour cause ! Un billet en plus !

À quelque part dans le mois d'août, je parle aussi d'écoeurantite de la ville. I know the feeling.

Bye.

McDoodle a dit…

Psst, j'ai vu sur ton écran...

sandra gordon a dit…

Ben oui. Au départ, j'ai hésité entre de la porno trash sur mon écran... ou ben des photos de bébés dans un chou. Pis finalement j'ai laissé faire. Je suis une néophyte, hein, j'me suis dit que peut-être si on cliquait sur mon écran d'ordi on allait tomber sur ton site. Mais ça marche pas. Vais plutôt commencer ma journée en allant lire ton texte d'écoeurantite de la ville. Ça va me mettre de bonne humeur.

masataq a dit…

Ouep je témoigne c'est la stricte vérité, un petit bureau mais de grandes idées, comme quoi, manque quand même ce bon vieux jack, a prefarrre l'écharpe, les matins rivotrilisé à fond par paquet de douzessss RRRRRRRRRRRR.
Comprenne qui veut...
bon voila au prochain commentaire plate en criss.
C’est fort fâcheux!

Sincèrement votre
l'insomniaque restorillisé
monsieur untel


www.myspace.com/masataq
www.myspace.com/elldude www.myspace.com/fredericmas
www.myspace.com/lefoubrac www.myspace.com/fraudmaze



L’Hostie de criss, il sacre comme une vache espagnole et en plus il se fait de la pub

sandra gordon a dit…

Ouuuuuh. Grosse pub, ça.