C'est à peu près 120 piasses la tonne. Grosso modo c'est 80 si tu remplis ton pick-up. Ça, c'est pour la scrap scrap. Pour une scrap qui a de l'allure, c'est plus ou moins 4 piasses la livre. Cop, aluminium. Vous pouvez ben courir les poteaux. Moi, la scrap scrap, ça me plaît.

10.7.09

ÇA C'EST SMOOTH PARZEMP', C'EST BIN SMOOTH

Ouain bin l'amour, la mort pis toutte,
c'est des questions trop grandes pour moi.



Le répondeur
Les Colocs
Dédé Fortin

* * *
Ouais, bin j'en étais rendue à l'animation à la toute fin, vous voyez?
La toune de Belzébuth et le matou qui se défenestre?
Le coup de grâce. J'sais pas pourquoi.

Puis y'a eu le générique et les gens qui se sont levés comme des cons. Les lumières se sont allumées subito-presto-merci-bonsoir. Deux gars en habit réglementaire s'affairaient à rapailler les débris des casse-dalle. Y font ça vite, sont habitués. Ils s'approchaient de moi à pleins gaz. J'ai dû me lever, et aller pleurer ailleurs.


13 commentaires:

Venise a dit…

V'là pourquoi j'hais ces si bonnes fins tristes qui nous laissent sur notre appétit de nostalgie dans une salle qui doit jamais être sale. Les agents Glad trop glad d'être vert foncé s'amènent avec leur pellicule de plastique nous sécher la larme même pas coulée.

J'te comprends donc que c'est pas drôle. Y a juste au film Polytechnique que j'ai vu le générique se dérouler tout de son long de noms, le monde resté gelé, la décence s'est imposée.

Pis la salle était quand même propre, lavée de ces larmes versées bien salées.

abribus a dit…

la prochaine fois t'auras qu'à répondre.

s.gordon a dit…

Vrai, vraie Venise. Le tact c'est comme l'humanité. T'en as ou t'en as pas.

helenablue a dit…

Right, comme l'humilité aussi, non?
Tout cela ne va-t-il pas de pair?

s.gordon a dit…

Une modestie sans abaissement. Tout à fait.

É. a dit…

Câlisse de coup dur pareil.
Mais je peux pas dire que je comprends pas.

helenablue a dit…

Oui l'entendais bien comme tel, fierté et empathie !

Hâte de te rencontrer Sandy ...
xxx
Blue

s.gordon a dit…

Coup dur en effet Éric.

J'imagine que t'as pas vu le film encore hein, ben il est meilleur que ce à quoi je m'attendais. Le genre de films qui te laisse sortir de la salle de cinéma dans un mustisme douloureux. Quelque chose qui transcende les "normes" incontournables d'une analyse filmique. C'est bien, mais y'a l'émotion pure aussi, celle qui part du ventre et qui impose ses subites et irrépressibles envie de brailler franco.

s.gordon a dit…

Si je comprends bien Héléna, YUL c'est pour bientôt?

helenablue a dit…

Encore quelques mois Sandy ...

Jean-Philoup a dit…

ouais, sandra.
jamais tout trop compris tes canadianismes, mais une femme qui vit avec un vieux chien brun et boit du jack daniels dans une cabane, me dis que ça peut pas être totalement mauvais. je comprends, même. plus que tu pourrais croire, peut-être.
merci de te rappeller à moi.
"tous mes amis sont des ermites"

s.gordon a dit…

Ouais ben en général je les comprends vos francisianismes. Ou alors je m'arrange pour les comprendre. Ah et puis tu sais, j'habite à Montréal depuis dix ans. La cabane, le Vauvert et l'ermitage, c'est pas pour tout de suite. Mais j'ai bon espoir, ça viendra :)

Et bon quatorze juillet. Allez, enfants de la Patrie, levez vos verres qu'on lève le nôtre à votre santé.

Flash Gordon a dit…

Ça c'est smooth... Tout le paradoxe des Colocs et de Dédé est là. Une musique relativement smooth, parfois festive et ensoleillée qui porte des textes souvent assez heavy. Bon, tassez vous de d'là, je vais aller écouter mon répondeur...