C'est à peu près 120 piasses la tonne. Grosso modo c'est 80 si tu remplis ton pick-up. Ça, c'est pour la scrap scrap. Pour une scrap qui a de l'allure, c'est plus ou moins 4 piasses la livre. Cop, aluminium. Vous pouvez ben courir les poteaux. Moi, la scrap scrap, ça me plaît.

24.10.08

CHRONIQUE MODE

Comme le dirait si bien Stéphane Dion : «Le secret pour bien marcher en talons hauts, c'est de pas en porter, tabarnak!»

Fin octobre, j'veux des chaussures. Mes paires de gougounes sont :
a) pus assez chaudes;
b) maculées de boue provenant de Masteuiash;
c) toutes ces réponses.

J'adore marcher pieds nus. Mais faire ça l'hiver - au Québec - c'est dangereux pour le système immunitaire et, entre vous et moi, ça relèverait d'un problème de santé mentale. J'ai assez de troubles de même avec mon esprit, faudrait pas que le corps s'y mette en plus.

Y fait beau, je zyeute les vitrines. J'haïs ça, zyeuter les vitrines. Mais y fait beau. Pis j'veux des chaussures.

Mais en octobre, y'en a pus, de chaussures. C'est le festival de la botte dans les contrées nordiques.

Hein? C'est quoi, ces osties de bottes laides là?

C'est des néo-bottes de cowboy, ou des bottes de néo-cowboys j'sais pas comment dire, fusionnées avec un look des années 80. Heille, menute. J'étais peut-être jeune, dans les années 80, mais j'étais pas trop jeune pour comprendre que les vestons à épaulettes, les cotons ouatés difformes pis les leggings à élastique C'ÉTAIT LAID EN OSTI.

Pis là... ben. Ça revient. Les années 80 reviennent à la mode. D'une façon détournée, vous me direz, mais elles reviennent quand même.

C'est-tu une joke?




Des néo-bottes de cowbow, donc, et des bottes à franges (christ, des franges!!!), des bottes à pitons en métal, des bottes flanquées de ceintures, de straps, de gling-gling ou de christ de dessins laids...

« Vous cherchez quelque chose en particulier, mademoiselle? »
-Euh. J'admire vos immondices.
-Pardon?
- Euh, non, merci. Je re-gar-de...

Quatre pouces de talon? Cinq, peut-être. Ça coûte combien, c't'affaire-là? Je retourne la botte, le prix est collé sur une semelle qui est lisse lisse lisse... douce douce douce...

Lisse lisse lisse, douce douce douce. Fuck! Kesse-tu fais avec des bottes de même su'a belle glace bleue d'un trottoir en pente, à moins trente degrés, quand y'a verglacé la veille?!?!

Tu-fais-dur-en-christ.

Ah! Y'a des chaussures au fond du magasin. Dans un gros bac. Une vente. Je fouille.

Des petits souliers de ballerines, avec le dessus ouvert béant. Sont quioute. Mais t'auras beau enfiler des chaussettes de polypropylène surmontées de laine de yack, tu vas attraper la mort là-dedans.

Je fouille encore.

Des souliers de matantes. Les lowfers bruns.

Je fais le tour. Rien trouvé. Ai fait ça dans cinq magasins différents.

Mais je suis rentrée à la maison avec une nouvelle acquisition.

Une maudite belle poubelle de cuisine de 18 litres, blanche, avec seau intérieur et pédale en métal. Un vrai bijou.


Fin de la chronique mode. Y'en aura pas gros icitte.

28 commentaires:

Gomeux a dit…

Je l'aime bien moi, ta chronique mode.
Je m'y retrouve.

Mistral a dit…

Heel, toe, heel, toe...

Mistral a dit…

He'll tow, he'll tow...

sandra gordon a dit…

Adepte du heel towing, m'sieur M?

Mistral a dit…

Heu... If only I knew what the heel it is...

sandra gordon a dit…

Zavez le choix entre le coup de talon, plutôt douloureux; la vénération du calcanéum, un tantinet plus singulier et le halage ferme des kitten heels d'une belle grand brune. À moins de se laisser aller à des pas de gym sur un album de Bonnie Tyler, mais je viens de me réveiller et je digère mes témazépams.

Mistral a dit…

Me demande ben si Albertine Sarrazin aurait fait un tel tabac avec Le Calcanéum. C'est comme imaginer Henri Charrière signer La Coquerelle.

sandra gordon a dit…

Gom, tu t'y retrouves?

La gente masculine éprouve-t-elle le même désarroi face à la collection hiver 2008?

À moins que ce soit la confusion désarmante des genres, inspirés de la décennie de notre enfance. On a le même âge, je crois.

Quoique. Tu as peut-être déjà expérimenté les glissades à bord d'escarpins, who knows. Mais ça, j'y crois pas.

Je te soupçonne plutôt d'être un conjoint modèle et d'accompagner ta douce quand elle fait ses emplettes.

Mistral a dit…

Gent, stie, Sandy. Gent masculine.

Mistral a dit…

Guillaume, t'as soixante-treize ans?

sandra gordon a dit…

Papillon, coquerelles, y'a de quoi faire avec les deux.

Je n'ai aucun remords, dit-elle à son procès. Quand j'en aurais, je vous préviendrai.

Damn. Ça, ça ferait un bon titre. Trop long, sûrement. On ferait changer ça pour "La cérémonie des coquerelles" ou Sans rien ni coquerelle. Ou "La cérémonie des coquerelles". Ah...

sandra gordon a dit…

Argh. Gent. Ouais. Fuck, la honte. Ça commence mal une journée quand y'a Mistral qui corrige tes fautes. Faudra que je me relises sept fois plutôt que deux.

J'ai pas soixante-treize ans, wo menute!

Y'é 8 heures du matin et j'ai déjà le goût de noyer mon affliction.

Mistral a dit…

«La dernière beate-nicke s'en allait en digérant
Ses cent témazépans (licence poétique, ok?!)
En tous lieux, en tous chemins, elle ne parl'que d'mocassins,
Ne parl'que d'mocassins.»

Emprunté à la tragique histoire de Jeanine Deckers.

Mistral a dit…

Tout le monde la fait, cette faute, file pas trop mal. Pis d'ordinaire je corrige pas en public. Mais à matin tu m'énerves, paske y a plein de monde qui vont te lire astheure et que tu dois donner l'exemple vu tes 73 balais.

Mistral a dit…

Non mais, Sandra, c'est effrayant cette histoire-là, Soeur Sourire... Je lis ça, là... Tabarnaaak...

sandra gordon a dit…

Soeur Sourire s'est réservée une fin bien moche. Pas de danger que ça m'arrive, je suis une survivante résiliente.

À 73 ans, la sagesse s'est imposée.

Mistral a dit…

Ça me scie, ça. Je savais pas, rien de ça, faut que j'absorbe.

sandra gordon a dit…

Ouain. Le fameux refrain de Dominique nique nique prend une autre tournure.

Gomeux a dit…

J'ai soussante et seize ans.
Pour ça que j'ai de la misère avec les escarpins.

sandra gordon a dit…

Argh!

helenablue a dit…

hum ... je n'ai pas tout compris , mais je me lance quand même ... au pire ça fera une bonne occasion de rire !! vlà la blue qui arrive avec ses gros sabots car en matiére de bottes , ça tiens plus de fétichisme que de l'hyper pratique... ce que j'en dit c'est un commentaire par rapport à l'image ...
de toute façon , vu ma taille , me percher plus haut encore , je vais faire peur !!

et finalemnt , puisque j'y cromprend que le minimum , tu as fait quoi Sandra pour résoudre ce probléme technique ?

hum ...faut pasm'en vouloir !
à plus
helena

Mistral a dit…

Oh, Miss Blue, you're sooooo kinky! Se faire saboter, quelle cochonne et socialiste idée...

sandra gordon a dit…

Le talon aiguille (sauf celui d'Almodovar), j'laisse ça pour les autres. Le talon stiletto, ça sonne trop fancé pour moi.

Vous portez des talons français, Héléna? Elle était facile, j'en conviens.

J'pourrais opter pour des bottarlots ou ben des caps d'acier style gars de la construction, mais ça manque d'élégance quand on passe du salon à la chambre, martini et martinet en mains.

La conclusion? Ben.
Me suis achetée et une poubelle et je demeure une va-nus-pieds.
Pas de bol!

Mistral a dit…

Sandy! Pas lu ni entendu bottarlot depuis 1981, quand j'ai quitté le Séminaire de Saint-Hyacinthe! I love you so...

opter pour des bottarlots ou ben des caps d'acier style gars de la construction, mais ça manque d'élégance quand on passe du salon à la chambre, martini et martinet en mains

Ben moi, je me paye une de ces triques, bout d'brique...

sandra gordon a dit…

C'est drette pour ça, entre autres, que je suis friande des blogs de Bouchard et de Gomeux. Ils en sortent des pas pire. Et ça me ramasse à chaque fois...

Bon. Là, je fais référence au terme "bottarlot" ci-haut mentionné - pas aux martinets, briques et autres co-chon-ce-tés inénarrables, que le diable vous emporte tous à bord d'un canot volant! Héléna, sors les bûches. Y'en a qui vont s'introduire dans ton fuseau horaire.

Mistral a dit…

Ma sainte mère dit Cochoncetés. Personne y touche (au mot)! C"est mon prochain titre GRRRRRRRR...

sandra gordon a dit…

Oh! Le scoop, 'tain, le scooooooop.

Mistral a dit…

Scoop, tu peux t'amuser avec. Tremblay Réjean l'a trouvé, Larouche Fabienne s'en est torchée, Dupuis Roy et Grenon Macha s'en sont enrichis, et la meilleure histoire c'est même pas ça, c'est celle de Mario Saint-Amand.

Cochoncetés: Pas touche!